Présidentielle 2018 : jean Pierre BEMBA n’est pas écarté…..

L’ancien Vice-Président congolais pourrait regagner son pays et prendre part aux élections prévues le 23 décembre de cette année, si à l’issue du procès en appel de ce vendredi 08 juin, il bénéficie d’une peine de moins de 11 ans de prison.

Car, depuis mai 2008, Jean-Pierre Bemba a déjà purgé 10 ans de prison et il espère en n’être condamné qu’à 10 ans, afin de pouvoir sortir libre. « Si les juges ne confirment pas la culpabilité pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, c’est effectivement envisageable… », a laissé entendre Karine Bonneau, du bureau justice internationale de la fédération internationale des droits de l’homme (FIDH).

A six mois de la présidentielle, c’est en tout cas l’espoir de tous les partisans de Bemba en RDC.

Pour sa part, l’ancien sous-secrétaire d’Etat américain, Herman Cohen, a déclaré que rien n’a été prouvé jusqu’ici que Bemba Gombo était personnellement impliqué dans les massacres commis à Bangui, en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003. Il qualifie ce jugement de partial.

Jean-Pierre Bemba avait déposé un recours auprès des juges pour demander la réduction de sa peine, après avoir été condamné en première instance à 18 ans de prison.

Fabrice LUKAMBA

Partager l'article....
Share on Facebook
Facebook
Print this page
Print
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rcongonews