POLITIQUE : La vérité sur la vraie nationalité de moise KATUMBI ; Avis du maire de San VITO dei NORMANNI.

D’autant que Domenico Conte, maire de San VITO dei NORMANNI, dans le sud de l’Italie, vient également de répondre à Me Dupond-Moretti.

Ce dernier lui avait adressé une lettre le 9 juillet dans le cadre de l’affaire  de l’« italianité présumée » de son client. « Nous ne pouvons fournir aucune information quant à la nationalité de M. Moïse Katumbi Chapwe, en ce que celui-ci n’est pas inscrit (et ne l’a jamais été) au registre de l’état-civil et/ou au registre de la population des citoyens italiens de la ville de San Vito dei Normanni », peut-on lire dans la lettre de cette autorité municipale datée du 16 juillet.

« L’administration municipale n’a jamais mis à la disposition de tiers de documents concernant la
nationalité desdites personnes [Moïse Katumbi Chapwe et/ou Moïse Katumbi D’Agnano], ni n’a jamais fourni d’informations ou de données officielles à leur égard », poursuit le maire de San Vito dei Normanni.

Fin mars pourtant, un agent de la même municipalité indiquait par e-mail à Jeune Afrique que Moïse Katumbi avait détenu la nationalité italienne entre 2000 et 2017, avant d’y renoncer.

L’information avait ensuite été confirmée par d’autres médias, à l’instar de RFI et de Reuters. « [Ces] informations diffusées par voie de presse à propos de M. Moïse Katumbi D’Agnano et de la ville [de San Vito dei Normanni] doivent donc être considérées comme fondées sur des reconstructions médiatiques, dénuées de tout caractère officiel, pour lesquelles la ville ne peut que prendre ses distances », conclut le maire Domenico Conte.

Share via