FÉLIX TSHILOMBO EST-IL EN MESURE DE FAIRE RESPECTER LA RÉPUBLIQUE ?


À cette question, la réponse est négative. Pourquoi ? Parce que son catapultage au sommet de l’État par nomination ordonnée fait de lui l’objet de moquerie de part en part. Sur place à Kinshasa, d’après nos informations auprès de son entourage immédiat, les diplomates rechignent à le rencontrer. C’est le cas pour les Ambassadeurs d’Italie, de la Suisse, de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne et de la France.
Chacun de ces diplomates qu’ils devaient rencontrer la semaine dernière évoque des mobiles fallacieux. Dans quel pays du monde a-t-on vu des diplomates opposer une réticence à l’invitation d’un chef de l’Etat du pays d’accréditation ? Voilà qu’après sa lettre du 28 Janvier adressée à Félix Tshilombo, lettre dans laquelle, il s’indignait à mots à peine voilés de la nomination de ce dernier, il le convoque comme à l’instar de son subalterne à Nairobi le jeudi 14 Mars prochain après sa rencontre mardi à Paris avec le président élu, Martin Fayulu.
Beaucoup de questions se posent et sont évidemment à poser pour tenter de voir claire et se faire une d’idée précise sur les causes de ce type de comportement de la France à l’égard de Felix Tshilombo.
1) Pourquoi le président Français qui n’a pas grand-chose à faire ici n’a-t-il pas daigné faire escale à Kinshasa préférant convoquer le président de l’Udps ?
2) C’est quoi cet agenda diplomatique qui lui permet de rencontrer d’abord Martin Fayulu à Paris avant de s’entretenir avec Tshilombo pendant quelques minutes en terre étrangère là-bas au Kenya ?
3) Comment puissions-nous comprendre ce fait, inédit que le président Français exige la présence de Kamerhe à cette entrevue de quelques fractions des minutes ?
4)…pourquoi, ces diplomates à Kinshasa hésitent à rencontrer Félix ?
Pour quels mobiles ?
Nous cherchons à comprendre.
Rappelons que cette convocation par Emmanuel Macron de celui qui fait ENCORE office de chef de l’Etat de la RDC intervient après les doutes émis entre-temps par le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian sur l’élection de Félix Tshilombo à la magistrature suprême.

Rcongonews

Rcongonews