Felix TSHISEKEDI aux USA : Pas besoin de TRUMP comme trompe œil

Au cours de l’interview que le Président de la République Felix Antoine TSHISEKEDI avait accordée à la presse diasporique congolaise, diffusée sur la Chaîne mère la RTNC, le premier des Congolais a martelé sur le fait qu’il n’avait pas besoin de rencontrer son homologue américain pour lui faire une embellie de son voyage. Il reste pragmatique sur le but de son voyage est à ça point atteint, selon lui : « J’étais venu, comme je l’ai dis à mon introduction, pour renforcer les relations entre nos deux pays, qui s’était un petit peu refroidies ce derniers temps. Et, je suis heureux de les avoir réchauffées. »
Felix TSHISEKEDI se montre perplexe quant à la rencontre tant souhaiter entre lui et son homologue Donald TRUMP qui, il sied de le noter, couronnerait de succès son séjour au pays de l’oncle Sam, pour une frange de l’opinion publique congolaise :« Je n’aurais absolument pas besoin de le voir et lui dire ce que j’ai déjà dis aux autres, surtout que ce que j’ai dis aux Secrétaires d’Etat, ça tient de la politique étrangère des Etats Unis.
Donc voilà, j’ai rencontré le Secrétaire à la Santé, vous voyez que c’est plus important de lui parler des problèmes d’Ebola, du soutien sanitaire que les Etats Unis pourraient nous apporter que d’en parler à Donald TRUMP que de viser les résultats. Moi je pense que c’est plutôt lui qui pourrait être le bon interlocuteur. »
Le président de la République s’est dit satisfait de l’accueil l’hospitalité américaine : « Je repars très content. Je profite par la même occasion, pour le remercier, et à travers lui, toute l’Administration Américaine. Par ce que, je sais que, c’est grâce à eux que j’ai reçu les honneurs, que l’hymne national Congolaise a été entonné, par l’armée des Etats Unis, la fanfare de l’armée républicaine américaine. Je crois qu’il y a pas meilleur hommage, meilleure marque d’amitié, meilleur affection que celle-là. »
« J’ai vu des gens qui comptent, j’ai vu des gens qui décident, j’ai vu des gens qui aident Donald TRUMP à décider autour de la politique Américaine, je suis totalement tranquille avec ça. » Une manière tacite de répondre aux polémiques engagées à l’interne.
Un des Congolais qui soutiennent l’action du Président de la République, martèle à ce point que « Toute fois le Président de la République n’a pas besoin de Donald TRUMP comme trompe œil, de son voyage aux Etats Unis… »
Elrick ELESSE

Share via