Le cauchemar que vit la Coalition CACH du Tandem Tshilombo-Kamerhe qui se réjouissaient, tous les deux ainsi que leurs adeptes, de la « passation historique et civilisée du pouvoir en RDC »



L’ULTIME OPTIMISME CONSISTE À COMPRENDRE QUE CHAQUE INSTANT …
…qui s’écoule est un trésor, dans la joie comme dans l’adversité.
Cette phrase par moi choisie pour cette semaine qui s’achève, devrait nous pousser à chercher à comprendre le cauchemar que vit la Coalition CACH du Tandem Tshilombo-Kamerhe qui se réjouissaient, tous les deux ainsi que leurs adeptes, de la « passation historique et civilisée du pouvoir en RDC »
Face à la réalité de leur « deal » avec kabila au travers d’une Coalition incestueuse avec le FCC, voilà que le doute s’installe dans leurs esprits ainsi que dans ceux des leurs brebis.
Aurait-il fallu la nomination des gouverneurs par Joseph pour que Félix et Vital comprennent que le premier suscité n’avait besoin d’eux que pour les ridiculiser aux yeux du peuple congolais et du reste du monde ?
Aurait-il fallu, aux Sieurs Vital et Félix, la bénédiction du Pape pour comprendre que tout a été verrouillé par les congolais, sujets de Joseph ?
Qu’aurait-il fallu comprendre par les modifications successives de la constitution avec, non seulement les élections à un seul tour, l’instauration du système des grands électeurs, l’assujettissement de la CENI et des Cour et tribunaux à Joseph ?
En en signant le deal ; que croyaient-ils ? Que kabila va se défaire du pouvoir où les défaire, eux deux du pouvoir ?
Avec un seul Gouverneur, moins de 40 députés nationaux, moins de 9 députés provinciaux ; 0 sénateur ; un chef de l’Etat en minorité absolue, de quoi, est-il capable ?
Bravo Joseph !
Heureusement que je ne t’ai jamais reconnu comme chef de l’Etat de mon pays ; mêmes sons des cloches à l’égard des complotistes du 30 Décembre 2.018 qui se disent au pouvoir à Kinshasa.
Le responsable de tout ceci est le fils d’Etienne Tshissekedi pour qui, la corruption, le faux et multiples usages de faux ainsi que la tricherie sont les voies d’accès au pouvoir.
Maintenant, traîné dans la boue, ridiculisé par Joseph aux yeux du monde entier, roulé dans la farine, Félix ne sait plus à quel saint, se vouer.
Maintenant qu’il est sommé de signer l’ordonnance de nomination du premier ministre désigné par Joseph, la liste des membres du gouvernement déjà prêt, Félix n’a que ses yeux pour pleurer et Kamerhe, la langue kinyarwanda pour protester au téléphone auprès de Kagame.
Bonne chance à la mode déboulonner. Trouve-toi un ultime optimisme, cher frère Félix. Tu peux te libérer grâce à un coup d’éclat que toi seul peut décider avec un peu d’imagination.
Ce n’est pas si compliqué que ça.
WL
Le Notable du Sankuru.