Le décor est désormais planté pour un coup d’état militaire en RDC comme en 1960.


Pour rappel, le Premier coup d’État de Mobutu a eu lieu le 14 septembre 1960 dans un contexte de crise politique.
Joseph-Désiré Mobutu, alors commandant en chef des forces armées dans un Congo fragilisé par les sécessions dans une grande partie de son territoire ainsi qu’une impasse politique entre le Premier ministre Patrice Lumumba et le président Joseph Kasa-Vubu, suspend les fonctions de ces derniers.
Ce premier coup d’état, qui voit Mobutu rendre rapidement le pouvoir à un gouvernement civil d’universitaires, dit Collège des commissaires généraux, participera pour beaucoup à l’absence de résistance lors de son second coup d’état cinq ans plus tard lors d’une nouvelle crise politique, qui voit un grand nombre des dirigeants politiques, religieux et universitaires congolais l’en remercier.
Comme en 1960, le décor est désormais planté pour un coup d’état militaire en RDC.
L’imbroglio au sein de la classe politique, des accords secrets, des alliances contre nature, des foyers de tension dans l’arrière-pays, des acteurs politiques nommés, un bras de fer public entre le président sortant et l’actuel chef de l’état et tant d’autres maux qui enveniment le climat socio-politique actuel dans notre pays constituent des indicateurs des troubles dans un avenir proche d’autant plus que tous les services d’intelligence, de sécurité et de défense de la République sont vraisemblablement entre les mains de la Kabilie.

Cgh Mbungani jean-jacques
Docteur et maître

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rcongonews