RDC: «Déboulonnage», un concept qui fait couler encre et salive

Lors de son séjour aux Etats-Unis d’Amérique, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi TSHILOMBO avait promis de déboulonner le système dictatorial qui était en place en RDC. Par-là, il entend mettre fin aux maux qui gangrènent la société congolaise au nombre desquels, la corruption ; l’impunité ; la malversation ; le clientélisme, la liste n’est pas exhaustive. Ce concept est depuis lors interprété dans tout le sens, surtout dans les milieux politiques du FCC qui se sentent pointer du doigt.
A en croire le Professeur Jean-Claude FUAMBA, ceux qui se plaignent du conceptuel “déboulonner!“ employé par le Président de la République de la République pour exprimer le vœu le plus ultime d‘en finir une fois de plus pendant sa magistrature avec tous les vestiges de la dictature qui nous ont asservi avec ce système d‘enrichissement personnel et d‘impunité, c‘est du sensationnel d‘en vouloir au Président de la République pour l‘avoir dit.
Et le Professeur Jean-Claude FUAMBA de renchérir : « Mais petit à petit vos voiles tombent quand on voit ce qui vient de se passer avec le colonel MBIYA abattu et qui veut créer du sensationnel en essayant d‘ordonner un déploiement pour un ex-président et les ficelles qu‘ils tirent çà et là à Goma puis à Lubumbashi avec des tueries spectaculaires d‘une bande d‘hommes armés non identifiés».

Qui fabrique le sensationnel dans ce pays quand on croit détenir une majorité ou raflé une bonne part dans le gouvernorat, conclut-il, et on croit en paix quand on manque la justice, l‘appareil étatique par excellence de déboulonnement. Le déboulonnement sera légal, c‘est l‘appareil étatique qui s‘en occupera. Fini les bêtises de ce système de “Privilégiés d‘État“.
Serge MAVUNGU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rcongonews