Faux ou vrai: La Monusco et les services des renseignements américains viennent d’intercepter des communications téléphoniques qui indiquent que le Général Akili Muhindo Mundos, un officier des FARDC proche du dénommé Joseph Kabila travaille en intelligence avec l’État Islamique dans « l’Est » de la RDC:


La Monusco et les services des renseignements américains viennent d’intercepter des communications téléphoniques qui indiquent que le Général Akili Muhindo Mundos, un officier des FARDC proche du dénommé Joseph Kabila travaille en intelligence avec l’État Islamique dans « l’Est » de la RDC:

En effet, l’État islamique, chassé de ses places fortes en Syrie et en Irak est entrain d’établir un califat au cœur de l’Afrique avec la complicité des bonzes du régime crépusculaire de l’afdl au Congo.

Ayant été informé par la Monusco et le Desk des services des renseignements US qui opèrent près de leur ambassade à Kinshasa, le Président Félix Tshisekedi, Chef de l’État lors d’une réunion conjointe avec les experts américains de l’Atlantic Council à Washington le 4 avril, avait sollicité un « partenariat stratégique » avec les États-Unis d’Amérique ” pour empêcher notamment l’État islamique de faire jonction avec les Adf pour installer un califat dans « l’Est » du Congo!

Dans sa déclaration liminaire devant Atlantic Council, le Président Félix Tshisekedi soulignait ceci:

«Il est facile de voir comment la défaite de Daesh, l’État islamique, en Syrie et en Irak pourrait conduire à une situation où ces groupes vont maintenant venir en Afrique et tirer parti de la pauvreté généralisée et de

la situation de chaos par exemple, à Beni et à Butembo, où ils peuvent installer leur califat ».

Le Président Félix Tshisekedi se référait à Béni, Béni-Ville et Butembo, les principales villes du « nord-est » de la RDC frappées par une violence meurtrière. Il attribué la responsabilité des violences qui sont perpétrées dans le Nord kivu aux groupes armés locaux et étrangers ».

La Monusco, les États-Unis, les Nations Unies et l’Union Européenne prennent en les menaces terroristes qui pèsent sur la RDC très au sérieux.

L’assassinat d’un médecin de nationalité camerounaise qui était en mission pour le compte de l’Organisation Mondiale de la Santé renforce la détermination des partenaires de la RDC.

Pour tous les experts en géostratégie et analystes du Département des relations internationales et diplomatie de swiss University of Management and Finance, il faudrait absolument neutraliser le dénommé Joseph Kabila né Hypolite Kanambe Kazemberere et tous les pseudos généraux affairistes et délinquants suppôts du régime crépusculaire de l’afdl au Congo pour mettre fin au cycle de l’impunité en RDC.

Maître Beylard David PhD

Maître de conférence swiss University of Management and Finance

Genève (Switzerland).