Félix WAZEKWA fait une mise au point sur l’organisation des obsèques de LUTUMBA SIMARO

Une folle rumeur distillée dans les réseaux sociaux et autres médias en ligne selon laquelle, il y aurait eu détournement de fonds alloué aux obsèques du Poète LUTUMBA SIMARO MASIYA par le gouvernement congolais.
Pour éclairer la lanterne de l’opinion, la rédaction de rcongonews.com a approché l’artiste musicien congolais Félix WAZEKWA. «Il y a eu juste un petit malentendu, tout est revenu dans l’ordre et chaque commission a perçu le fonds en ce qui le concerne. Tout est parti du faite que l’organisation des obsèques de feu Papa LUTUMBA ait été confiée à Paulin MUKENDI qui, du reste est journaliste.
Pour Verckys KIAMWANGANA, il était évident que ces obsèques soient gérées par un artiste musicien ne sachant pas que Paulin MUKENDI était associé à ces obsèques en qualité d’organisateur d’événements».
Quant à l’annonce de la mort de LUTUMBA SIMARO, Félix WAZEKWA a fait savoir qu’il a appris cette triste nouvelle du décès de celui qu’il considère comme son père artistique par le truchement d’un de ses proches.
L’occasion faisant le larron, MOKUWA BONGO a évoqué les caractères prémonitoires qui ont caractérisé certaines compositions de LUTUMBA SIMARO MASIYA. «Tu peux tout promettre dans la vie sans les réaliser mais seule la mort que tu l’aies promis ou pas, elle finira par se réaliser un jour .Il est donc aberrant qu’un être humain puisse croire qu’il est éternel. Seuls les animaux peuvent croire ainsi mais ils se mettent à l’abri quand ils voient venir un danger ».
C’était tout à fait évident, que LUTUMBA SIMARO pense de la sorte d’autant plus qu’aussi longtemps que l’âge avance, l’on se dirige vers le tombeau. « Voilà pourquoi à chaque fois qu’une occasion se présentait, il disait toujours qu’il soit enterré de son vivant. C’était juste une façon de dire aux gens de le soutenir tant qu’il est encore en vie. L’argent que vous dépenseriez les jours de mes obsèques autant mieux me le remettre aujourd’hui parce qu’une fois dans l’au-delà je ne saurais rien ».
A en croire Félix WAZEKWA, le choix opéré par LUTUMBA de confié BANA OK à Manda Chante est une passation de pouvoir pour la pérennisation de sa formation musicale. Pour étayer sa thèse, Félix WAZEKWA a fait allusion à ZAIKO LANGA qui, persiste à l’usure du temps parce que son géniteur DV MOANDA avait passé le pouvoir à Nyoka Longo. Si Pépé Kallé avait procédé de la même manière, renchéri-t-il, EMPIRE BAKUBA existerait jusqu’aujourd’hui.
Serge MAVUNGU

Share via