RDC : La coalition CACH tire les oreilles à Martin FAYULU et lui rappelle de respecté Felix TSHISEKEDI à la lumière de la constitution

Après les récents propos de Martin FAYULU qui, au cours de son meeting dimanche à la place Sainte-Thérèse, la coalition CACH, prévient dans une déclaration publique que  » quiconque sera pris en train d’enfreindre la loi, se verra bien sûr appliquer la loi dans toute sa rigueur. » Martin FAYULU qui, au cours de son meeting dimanche à la place Sainte-Thérèse annonçait « des actions de terrain en mai sur l’ensemble du territoire et à l’extérieur ». Signalons que Martin FAYULU annonçait en quelque sorte, sans le dire, un « soulèvement populaire (qui) revient au peuple.. », même s’il se disait convaincu que « ce ne sont pas les armes qui vont nous faire parvenir au pouvoir ». La coalition CACH, Cap pour le changement, prévient que même si « nous sommes au Congo en démocratie et jamais un homme comme Félix-Antoine Tshisekedi TSHILOMBO qui s’est battu aux côtés de son père des années durant, ne prendra un acte quelconque pour restreindre le champ de la liberté de mouvement, de manifestation, d’expression », l’actuel président de la république respectera l’état de droit. Et la coalition CACH de rappeler que l’article 65, alinéa 2 de la constitution de la RDC stipule que « toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction imprescriptible contre la Nation et l’Etat. Elle est punie conformément à la loi ». Il faut signaler que la déclaration, précise la coalition CACH « est un simple rappel, ce n’est ni un avertissement, ni une menace ».
Andreas JOSAPHATE

Share via