Conflit au sein de l’UDPS: Godé KAYEMBE exhorte F.TSHISEKEDI à considérer les désidératas des combattants


La situation qui prévaut actuellement au sein de l’UDPS inquiète plus d’un congolais. Pour Godé KAYEMBE, président du conseil d’administration de la LIZADEEL, les actes perpétrés sur ces jeunes de l’UDPS sont à condamner.
A l’en croire, le Chef de l’Etat doit trouver de solutions idoines aux problèmes posés par ces jeunes de l’UDPS et de surcroit sanctionner toutes personnes qui les mettent en difficultés.

L’UDPS doit son maintien, a-t-il, poursuivi aux jeunes qui se sont sacrifiés pour sa survie. Et aujourd’hui, il est impassable de voir Fils MUKOKO, président de «parlementaire débout» de l’UDPS un jeune aussi actif qui lutte de manière particulière pour soutenir le Chef de l’Etat subir un traitement aussi dégradant.
« Je profite de cette occasion pour demander au Président de la République lui qui incarne actuellement la vision de l’UDPS de demander pardon aux combattants qui ont été molestés », a souhaité Godé KAYEMBE.
Et G.KAYEMBE de poursuivre:« Il faudra aussi que ces jeunes soient mis dans de bonne condition, en considérant leur action, ceci pourra leur permettre à continuer à se battre pour le parti».
Ceci d’autant plus que l’avenir politique de Félix TSHISEKEDI et du parti de l’UDPS dépend de ces jeunes.

Si ces jeunes sont marginalisés puisqu’il ya de gens qui ne voient que leurs intérêts égoïstes, l’UDPS n’aura pas d’avenir.
A se penchant sur les propos de Fils MUKOKO qui reproche à Jean-Marc KABUND d’avoir vendu leur parti à Joseph KABILA, Godé KAYEMBE pense que Jean-Marc KABUND vu son temps dans la politique ne comprend pas les enjeux politique de l’heure que d’aucuns ont soutenu parce le deal signé entre Joseph KABILA KABANGE et Félix TSHISEKEDI donne de garanties pour l’avenir de cette république.

L’option d’un éventuel conflit politique ouvert étant écartée, la stabilité va attirer les investisseurs. « Je soutien d’ailleurs cette façon de travailler ensemble pour le développement du pays parce que généralement les révolutions n’ont jamais résolu le problème. Et il ne faudra pas que le Président de la République en travaillant avec le FCC ne doit pas oublier que le parti doit subsister », a-t-il rappelé.
Et G.KAYEMBE de compléter : «Vous avez tous constaté qu’après 37 ans de lutte, l’UDPS n’a à peine une quarantaine ou cinquantaine des députés. Chose incroyable tout ça parce que Jean Marc KABUND et son ami Jacquemin SHABANI n’ont pas d’initiative et de capacités à gérer de grandes choses».

L’occasion faisant le larron, Godé KAYEMBE a encouragé Fils MUKOKO d’aller de l’avant, il est vrai qu’il y a de gens qui ne veulent te voir monter mais tiens bon et surtout ne te décourage pas.
Serge MAVUNGU