Lutte contre l’impunité : Angel SIOWALI YAGBENYO fustige le silence des victimes des viols

S’exprimant auprès de nos confrères de BNC, Mme Angel SIOWALI, Directeur des Projet de l’ONG AVIFEM, a fustigé le silence des victimes de viol, qui très souvent ne suivent pas les procédures appropriées, afin de dénoncer le crime dont elles sont victimes.
Tout acte de violence/viol doit être signalé auprès des juridictions compétentes. A savoir en informer le poste de police le plus proche, puis conduire la victime vers un centre de santé, afin que la nature du traumatisme soit médicalement établie.
Pour le directeur de l’AVIFEM, le viol ne concerne pas seulement les abouts sexuels, mais aussi tout acte de violence qui contraint la victime à subir des violences corporelles contre sa volonté.
Concernant les trafiques d’influence qui tendent à protéger les plus nantis lorsqu’ils commettent ce genre de méfaits, Mme Angel SIOWALI, préconise la saisine des instances supérieurs, afin que le crime ne soit pas impunis. Aussi fustige telle le silence coupable des victimes qui sous quelques prétextes protègent leur bourreau.
A noter que selon le Directeur de l’AVIFEM, la RDC ne devait plus être considérée comme un épicentre du viol en Afrique ou dans le monde. Car depuis la diminution des conflits, il faut noter que des efforts considérables sont établit pour éradiquer ce fléaux.
Propos recueillit par KRISTELLE KUSOKO / BNC

Share via