Justice : le sort de l’ex-chef de guerre congolais Bosco NTAGANDA sera bientôt connu

Près des trois ans et demi après l’ouverture du procès devant la Cour pénale internationale (CPI), le sort de l’ex-chef de guerre congolais Bosco NTAGANDA sera bientôt connu.

Au cours d’une session d’information ce vendredi 07 juin organisée par Cour pénale internationale (CPI) à travers sa représentation en République démocratique du Congo à l’intention des journalistes des droits humains (JDH), le chargé de la sensibilisation de l’unité de la CPI à Kinshasa, Patrick TSHIBUYI a fait savoir que l’affaire se trouve déjà dans sa phase de délibération.

« Il y a une seule affaire pendante qui est actuellement à la CPI, c’est l’affaire du procureur contre Bosco NTAGANDA. Et dans cette affaire, le procès a déjà pris fin. Nous sommes en phase de délibération. Il y a seulement à souligner que la défense a eu à introduire une demande de réquisition d’un des juges qui siège dans la chambre de première instance parmi les trois juges, la juge OZAKI. Donc, la défense a introduit une demande de réquisition du juge Ozaki et nous attendons la décision des juges par rapport à cette demande », a-t-il dit devant les journalistes.

Autrefois surnommé « Terminator », NTAGANDA est accusé d’avoir commandité des meurtres, pillages et viols d’enfants soldats, commis par ses troupes en 2002-2003 dans la province de l’Ituri, au cours d’un conflit qui coûta la vie à plus de 60.000 personnes selon les ONG. Il aurait donné les ordres, planifié et programmé les opérations, coordonné la logistique et fourni les armes à ses troupes.

En ce qui est de Sylvestre MUDATSHUMURA, responsable FDLR, Patrick TSHIBUYI a rappelé « qu’il y a un mandat d’arrêt qui est en cours mais n’a pas encore été exécuté » puisque « la Cour continue à attendre qu’il soit arrêté et remis à la CPI ». Ce dernier serait actuellement en cavale.

Serge BOKATOLA

Share via