Les événements politiques de la RDC sont à 70% jusqu’à ce jour le résultat des enjeux internationaux.


RDC AU CENTRE DES INTÉRÊTS :

LA FRANCE VA SAISIR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ POUR APPUYER LES USA CONTRE L’IRAN, MAIS LA CHINE ET LA RUSSIE DEVANCENT LES AMÉRICAINS,

LONDRE EN AVERTISSEUR AU FCC-CACH.

Les événements politiques de la RDC sont à 70% jusqu’à ce jour le résultat des enjeux internationaux.

les USA en perte considérable de vitesse dans les dossiers stratégiques mondiaux n’ont plus droit à l’erreur et à la complaisance car aujourd’hui les faits semble donner du jour au jour totalement raison à leurs adversaires historiques la Chine, la Russie, la Corée du Nord, le Liban, et imprévisiblement aujourd’hui l’Iran, Tous des alliés de premier plan de Mr Joseph Kabila avec son FCC qui par ruse et malice politique a indirectement et directement imposé ce choix à un Monsieur pourtant visiblement de ne jure que par et pour les États-Unis et l’Europe en l’obligeant suivant l’accord du partage de pouvoir à intégrer et coaliser avec le FCC, qui est une famille politique entièrement vouée à la cause anti-américaine et anti-Occidentale. un Mariage contre nature qui ne fait cadeau à personne où les répercutions se vont sentir au niveau international et national dans lequel un seul doit sortir vainqueur quelqu’un soit le prix. Et si déjà au niveau international ce mariage Ouest-Est ne marche qu’après un affrontement où il une tête fini toujours par tomber, combien à plus forte raison la RDC qui n’est que la conséquence de cet affront.

À ne pas oublier que comme Mr Félix Tshisekedi aujourd’hui, Mzée Laurent désiré Kabila était aimé, soutenu, et protégé des américains jusqu’à ce que ceux-ci se rendent compte de son inutilité à leurs intérêts.

après la Corée du Nord, l’Iran est parmis les États a qui le veritable président du congo Mr Joseph Kabila avec son ami Mr Moïse Katumbi avait vendu l’uranium enrichi de la RDC, en pleine tension avec les américains, et avait en guise de leur cupidité, ouvert les portes de l’économie congolaise aux extrémistes arabe du Liban spécialisés en blanchissement des capitaux qui aujourd’hui grâce à leurs mafia multiplie productive dans un terrain non contrôlé comme la RDC sont à ce jour les plus grands investistisseurs et acheteurs et detenteurs dans le secteur Banquier et immobilier de la RDC.

ces matières enrichies de la RDC ont permis à la Corée du Nord de s’imposer à ce jour comme nation puissante car détenant grâce à la RDC l’arme nucléaire multiplement enrichie qui vient aujourd’hui de soumettre et remettre en cause la capacité d’influence américaine dans son combat de la dénucléarisation les rendant ainsi impuissant face à ce contrairement aux années précédentes.

cette situation ne fait réjouir tous le bloc Est dont le leader la Russie appui avec véhémence la monté des ses collègues qualifiés des petits États pour en faire une force de dissuasion.

cela a fait que le bloc Est mettra tout à leur disposition pour faire échec à la politique internationale des américains longtemps resté super puissance, c’est pourquoi après la Syrie, l’Asie a tout mis en oeurvre pour les USA ne porter aucun préjudice à la RDC notamment Mr Joseph Kabila malgré les pressions causant ainsi plusieurs échecs des plans américains contre Joseph Kabila jusqu’à ce jour, et il en sera de même avec le Venezuela où l’ingrédient avec La Russie, la Chine, le Liban et l’Iran ont mis à mal tout un plan américain pour la vérité des urnes donnant victoire à l’opposant Ruan Caido, causant ainsi deux échecs cuisantes et humiliantes aux USA de Trump.

ces victoires ont donné un excès des ailes aux pays d’Asie dont certains qui avaient peur de la pression USA n’en ont quasiment plus, et parmis ces États, l’Iran qui lui aussi, rafinait l’uranium enrichie de la RDC pour un vaste programme nucléaire, en tout cas plus forte la Corée du Nord car l’Iran possède aussi son propre uranium mais plus enrichie que celle du Congo.

vu le danger que cela représentait pour le monde au niveau international, les 5 pays permanent du conseil de sécurité en associant l’Allemagne, avaient d’urgence contraint l’Iran à abandonné son programme de raffinerie d’uranium en signant un accord d’abandon du programme d’enrichissement d’uranium de l’Iran où suivant le dynamisme des négociations, tous les États signataires de cet accord devait montrer et suivre le pas de l’Iran.

Et en vu de la bonne application de cet accord, les pays signataires de cet accord ont confié le suivi du dit accord à la France et l’Allemagne qui partageaient les mêmes ingénieurs du domaine.

Mais, La vision d’American First du Président Américain n’est pas du tout celle de marquer l’influence des USA par des simples négociations, plutôt, par une dissuasion militaire et économique pour effrayer ces adversaires pour à la fin les obliger à concéder suivant les intérêts américains.

chose que partage la majore partie des collaborateurs directes de Trump notamment la CIA, le pentagon et les alliés extérieurs.

chose qui obligera Trump a se retirer l’accord iranien, estimant que l’Iran ne meritait pas que les États comme les USA abandonne leur programme nucléaire pour lui donner un quelconque exemple, impossible. plutôt le forcer à le faire, chose que les 4 États permanents du conseil de sécurité surtout Asiatiques a critiqué la politique de Trump et en profiter pour le barrer la route.

De même que la France et l’Allemagne avaient critiqué les USA mais la France en grande maline d’intérêts tenait à ce que les USA lui concèdent d’énormes intérêts au niveau européen pour soutenir le président américain et Londre était plutôt neutre.

de leur côté, la chine et la Russie vont remettre les cartes de la solidarité asiatique pour protéger l’Iran de la foudre américaine, et ils sensibiliseront tous les États d’Asie pour leurs mobiliser et rappeler la source du problème qui est la RDC, car pendant ces moments là, les USA et l’Europe exigeaient à Mr Félix Tshisekedi de marquer son indépendance vis-à-vis de Mr Joseph Kabila et mettre en place un gouvernement d’union national issu d’un dialogue politique avec l’opposition.

Chose qui obligera même, le président Russe à inviter indispensablement Mr Félix Tshisekedi à se rendre à Moscou au sommet économique pour lui montrait la ligne à suivre conformément aux intérêts asiatiques car ses déclarations de deboulonner le système Kabila, qui est un système des intérêts asiatiques, et en guise d’avertissements les ADF en connivence avec Joseph Kabila et Hezbollah vont frappés à béni un coup qu’ils vont revendiquer.

De L’autre côté, les USA mettront la pression à l’Iran d’abandonner son programme nucléaire sans conditions, armeront les États voisins de l’Iran allié des USA dont l’émirat arabe uni et l’Arabie saoudite en leurs vendants les armes ultra performants avec à la tête Israël qui déjà est en proie avec l’Iran et des pays de la région alliés de l’Iran dans cet affront dont le Yemen, l’Afghanistan, le Liban, une position que la Russie et la Chine n’apprécient pas de ces États alliés des USA. Et feront aussi la guère commerciale à la Chine pour rôle dans cet affaire elle qui grâce toujours à la RDC est la première puissance économiques du monde, avec les minerais du cobaltes et coltans de la RDC que les USA veulent à tout prix arracher de force.

cette guerre déclarée avec la Chine va se prendre une autre tournure ou la chine va employer de son côté les grands moyens pour tenir en echec les USA en commençant par ses alliés africains et européens.

la Chine va alors mettre les gros moyens pour ravires des USA les gros investissements dans le domaine de télécommunication et pétrolier.

La Russie et la Chine en solidarité avec la Corée du Nord et le Liban, vont immédiatement envoyés des renforts armés à l’Iran et plus d’ingénieurs pour renforcer l’Iran dans son affront contre les USA, et en deux semaines de soutien, l’Iran va dévoiler au public sa nouvelle arme nucléaire plus performant que la corée du nord, pour lequel tous les États de la région pro Iran ont à leur tour affûter leurs armes contre les alliés des USA dans la région en attaquants les bases stratégiques de ces États par les missiles et d’autres se Sont immédiatement attaqué à la grande pompe de réserve de pétrole Soudien pour dissuader ces États à renoncer à leurs soutiens aux USA mais aussi lancer un message de guerre aux USA.

La France, pays chargé du suivi de l’accord iranien va alors fustigé ce comportement Iranien et de leurs alliés, mais malgré les demandes de Trump à la même France d’amener ce dossier au niveau du conseil de sécurité vu le rôle crucial qu’elle joue de suivre l’application du dit accord, de ne plus passer le temps à appeler l’Iran à respecter l’accord mais plutôt à saisir le conseil de sécurité pour accuser l’Iran de violer intentionnellement l’accord en vu de justifier la démarche militaire américaine contre l’Iran et ses alliés des et lancer immédiatement l’assaut.

la France, qui n’avait pas non plus eu des garanties de Trump quant à ce, a rejeté la demande américaine, et va plutôt se montrer neutre avec un penchant pro Iranien, qualifiant d’explosives les pressions américaines sur l’Iran les recommandant à revenir aussi dans le dit accord.

l’Allemagne, au même titre que la France de suivi du dit accord, n’avait quand à elle dit quoi que ce soit, plutôt observer car en réalité, elle avait aussi une carte qu’elle attendait jouer.

cette situation à force de la constater, n’a pas laissé d’autre choix à Trump qui se senti presque seul dans cette démarche, avec une Europe divisée mais une Asie unifié, d’où fallait négocier, mais avec qui?

Dans l’entre-temps, le bureau parallèle de CIA en Afrique centrale, estimait qu’il fallait plus des pressions à Mr Félix Tshisekedi pour ne pas nommer un premier ministre FCC, saint ou coupable soit- il. plutot un premier ministre issu d’un dialogue avec toute la classe politique, chose qui a fait que Félix Tshisekedi prenne contacte avec Lamuka pour un appuis reciproque, mais Kabila ne l’entend pas de cette manière et fait intervenir ses alliés Chinois et Russes pour contrer la pression américaine à mr Félix son nouvel allié, de plutôt nommer que celui du FCC convenu dans leurs accord, et une forte offensive diplomatique asiatique va être mis sur pied en Europe pour négocier les intérêts.

connaissant la France, la Chine va mettre d’énormes moyens pour acheter les gros investissements de télécommunications et d’Internet en Europe en envoyant huawei à racheter et devenir le fournisseurs numéro 1de la couverture en internet 5G, alors que le monde vit encore la 4G. une offre gagnant gagnante pour l’Europe et la Chine dont les dirigeants européens ont tous mordu à l’hameçon prêt à rejeter sans hésitations les fournisseurs américains dont Trump souvent s’en sert pour en faire enchères politiques et économiques avec ses taxes.

les responsables des télécommunications chaque État européen se sont réunis pour l’occasion pour dire un oui ferme à cette proposition, dont le chef responsable Mr Soriano va conclure cet partenariat.

en contre partie, L’Europe devait pour ce cas, accepter le gouvernement FCC-CACH et son premier ministre. un coup dur pour Trump qui a immédiatement réagit qualifiant cet acte de la Chine de déclaration de guerre contre les USA et les européens de trahison, et a même promis des sanctions contre le chef responsable européen Mr Soriano, et lui a mis en garde lui et Hawei ne pas utiliser les matériaux américains, un autre dilemme pour Hawei.

xi-jimping n’en a rien a fouttre car il a déclaré qu’il fera mordre la poussière à Trump en employant les gros moyens car l’ordre sera donné aussi au représentant de Huawei en RDC d’entamer la démarche.

une perte pour les américains, qui entreront immédiatement en réunion pour discuter.

Trump avoue être en perte de vitesse, et doit indispensablement agir, John Bolton est d’accord et lui conseille vivement de ne pas refaire les même carte de la Corée du Nord, où du Venezuela, mais cette fois-ci de frapper militairement l’Iran et ses alliés sinon pas de deuxième mandat pour Trump. L’humiliation est grande.

Mike Pompeo est d’avis mais contre la procédure Bolton, lui propose plutôt une négociation tout en faisant dissuasion comme avec la corée du Nord, Bolton s’oppose, incompréhension, c’est l’échange des paroles entre le conseiller en sécurité de Trump et le secrétaire d’État.

Trump tranche, je ne me ferai pas baiser une nouvelle fois, Bolton je veux voir encore 1500 marines dans le golf persique, armé jusqu’aux dents, et vendez plus d’armements à nos alliens de la région.

Pompeo va immédiatement dire à Poutine que je suis prêt à réconcilier uniquement avec lui, ont partage les intérêts, qu’il me laisse l’Iran, pendant ce temps nous armons-nous et tenons-nous prêt.

Pompeo se rend immédiatement à Moscou, Mr Poutine Trump veut réconcilier avec vous, vous êtes avec les USA parmis les supers puissances de ce monde mais vous ne pouvez pas continuer à soutenir les petits pays qui défient les USA, dites moi cequ’il vous faut et tournez la page de l’Iran.

Poutine content et dit à Mike Pompeo dont bizarrement la première des conditions est: je suis pour cette réconciliation, mais avant tout, je veux que Trump cesse sa pression en RDC, comme moi il doit accepter le gouvernement FCC-CACH et le premier ministre qui en sortira et doit accompagner ce gouvernement;

l’autre condition, poutine demande à Trump, dont les USA sont les grands contribuers de l’OTAN, de ne plus alouer des fonds à cette organisation et les laisser prendre leurs responsabilités seul ;

et enfin pour l’Iran, Poutine a exige un partage équitable des dividendes qu’auront les USA en controlant le pétrole Iranien.

Mike pompeo ramènera les exigences de Poutine à Trump qui, après fort examen, trouve que le soutien Russe dans cet affaire pourra est une condition à son intérêt, d’où il accepte mais…

Et les USA via son ambassadeur diront cette fois-ci à Mr Félix Tshisekedi de nommer l’homme que sin allié Joseph Kabila lui avait présenté en dernier, et c’etait Mr Iunga Ilunkamba.

Chose qui a enthousiasmé Félix Tshisekedi a immédiatement l’annoncer aux corps diplomatique de l’Union européenne qui n’en savait encore rien de ce feu vert des USA, raison pour laquelle Félix Tshisekedi l’a appelé fumée blanche.

Et de là, les diplomates européens qui attendaient qu’un premier ministre sorte du dialogue politique, seront surpris, et la France surtout a compris que les USA tramait quelque chose.

Mais ils le comprendront le même jour car poutine recevait l’émissaire autrichien, chose qui surprendra et la France et les pays du bloc Est dont l’Iran, qui après une déclaration de leur ministre de la défense sur leurs préparation militaire à affronter les USA, Vladimir Poutine recevra le premier ministre autrichien au Kremlin où après entretient avec celui-ci, déclarera qu’il recevait le premier ministre autrichien pour voir comment traiter les différents problèmes d’intérêts commun dont l’OTAN, Mais quant au conflit USA/Iran, d’abord les USA doivent reconnaître leur erreur en se retirant de l’accord iranien, car par rapport à ce conflit, l’Iran n’a pas plus des chances de tenir résister à la puissance de feu américaine, et cela par expérience, d’où il serait bénéfique pour l’Iran et toute la région de négocier avec les USA.

cette déclaration a rendu fou l’Iran qui a compris que Poutine les roulait, et surtout la France qui immédiatement contacter les USA et effectivement il y avait un deal entre les deux supers puissances.

l’Iran va d’avantage déployer ses missiles et envoyer des troupes vers le golfe persique pour dissuader les USA.

le ministre des affaires étrangères Iranien se rendra encore à Moscou pour comprendre la position de poutine, mais celui-ci est sans appel, appelle juste au calme et promet de soutenir l’Iran.

La France ne ratera pas non plus le gâteau, et Alors que l’Élysée cherchait à négocier avec la maison Blanche, jean-yve le drian ministre des affaires étrangères françaises préparait déjà les contenus de sa visite à Kinshasa où il n’a fait que suivre à la lettre le nouveau deal conclût entre les USA et la Russie sur la RDC, d’où ce message de soutient totale au gouvernement FCC-CACH, voir même une des flatterie en guise d’excuse des précédentes prises de position de la France.

Mais, malheureusement, ayant appris que Trump avait négocié le retrait de sa contribution importante à l’OTAN, cela n’a pas du tout plu à la France et a refusé d’aider les USA au conseil de sécurité.

il a fallu que les USA demande d’urgence à l’Angola d’aller calmer la France et leurs donner des garanties sur ce que préparait exactement les USA derrière ce deal.

c’est alors que le ministre des affaires étrangères Angolais se rendra à Paris rencontrer le président Français E. Macron et Mr jean Yves ledrian pour leur dire qu’en réalité les USA n’avaient pas d’autre choix car la situation de la RDC est tellement complexe, et jusqu’à preuve du contraire ils ne soutiendront jamais Mr Joseph Kabila et son gouvernement en dépit de son alliance.

qu’un plan de stratégique est préparé pour reprendre la situation avec l’Angola si jamais ce gouvernement FCC-CACH ne prenait pas leurs responsabilités dans la sécurité des deux frontières.

les USA vont si la France accepter de coopérer avec les USA, d’aider la France à reprendre le terrain en Afrique Centrale contrôlée par la Russie d’ailleurs un plan est déjà calé avec l’appuie de l’Angola aussi.

Emmanuel Macron acceptera et en guise de stratégie demandera à jean Yves ledrian de conserver le même discours pour Kinshasa, raison pour laquelle la désignation du premier ministre a été fait le jour où jean Yves ledrian est arrivé à Kinshasa sans oublier quelques minutes plutôt le représentant chinois de huawei sera aussi reçu par Félix Tshisekedi pour lui donner des nouveaux investissements chinois anti-américains.

Chose qui même, obligera le congressman et chef des représentants des affaires étrangères des USA Mr Engel après une forte reunion, de clairement demander à Donald Trump de ne pas passer son temps à combattre ou négocier avec la Russie et autre car le véritable problème c’est l’effet d’avoir cautionner soi disant au nom de la paix les résultats des éléctions du 30 décembre 2018 et de continuer à cautionner le deal et le gouvernement FCC-CACH qui est une entorse aux bonnes valeurs que défendent les USA. ce qui permet Ainsi aux pays comme l’Iran de de défier les USA mais aussi à la Russie de ne pas donner du crédit aux USA qui cautionnent la fraude comme elle. une recommdation soutenue à 100% par le conseiller à la sécurité Bolton, un message codé.

de retour à Paris, la France créera la surprise et declarera que l’Iran ne respectait pas ses engagements, qu’il devait renoncer à ses missiles nucléaires sinon elle employera la force contre l’Iran.

le ministre des affaires étrangères iranien réplique la France en promettant réciprocité dans les pays alliés de la région où les bases françaises y sont notamment le Yémen.

la France réplique l’Iran en promettant de lancer en premier une attaque contre les bases nucléaires iraniennes. la menace est tellement forte que Poutine demande à la France de rester en dehors de ce conflit et de remplir son rôle de suivi de l’accord iranien.

La France contacte l’Allemagne et l’Angleterre, Trump demande à la France d’arrêter les intimidations mais plutôt de saisir le conseil de sécurité, la France accepte mais très lent.

l’Angleterre se penche côté américain, mais Theresa may doit encore démissionner, pas moyen d’accélérer les choses.

Trump menace la France et l’OTAN, l’OTAN devance la Russie et declare son ralliement aux USA contre l’Iran. Trump ne dit mot.

la France voit certains pays de l’OTAN se rallier à Trump, elle frappe fort et macron ordonne l’arrestation immédiat d’un ingénieur Iranien travaillant sur le dossier, et ordonne son extradition vers les USA.

Trump très content, l’Iran se fache et les alliés Yéménites en connivence avec daesh frappe un coup terroriste en France causant des blessés graves, et encore à l’Est de la RDC, attaques immédiatement revendiquée par l’État Islamiste Daesh.

Poutine voit en Trump un rouleur, et promet le pire à la France, Poutine contacte directement le président congolais Denis sassou Ngesso et lui informe de la carte de Macron de le renverser d’ici la fin de l’année, Sassou prend au sérieux l’affaire et va contre la France se rendre à Moscou au parlement Russe demander et signer un nouveau partenariat militaire avec la Russie, Le parlement accorde, Poutine le félicite et l’octroi le titre d’honorus causa, Sassou Ngesso et Brazzaville se tourne vers la Russie.

La France très remontée, mais n’amène pas le dossier au conseil de sécurité.

Trump s’impatiente, il faut jouer carte sur table, Macron n’est pas clair, sûrement à cause de la Russie, la France est impuissante et ne se limite qu’à critiquer l’ingérence manifeste de la Russie, car après la centre Afrique dont la France à reprendre le contrôle de la situation, c’est maintenant au tour du Congo Brazzaville que Poutine affute les armes. c’est la peur au ventre.

Trump s’impatiente, si macron n’agit pas les USA lui feront agir autrement, Trump envoie Mike Pompeo en Allemagne, et Angleterre.

Trump dit à Pompeo de négocier avec l’Allemagne l’autre chargée du suivi de l’accord iranien, vu qu’elle ne peut saisir le conseil de sécurité, qu’elle rassemble tous les politiciens d’extrêmes droites en Europe, comme le Front National de Marine le Pen pour négocier et signer un nouveau partenariat avec eux en vu des prochaines élections pour leur sens élevé du radicalisme. Macron apprend la nouvelle et c’est la panique à l’Élysée, les socialistes en danger.

Londre apprend le message, comme a dit le conseiller Bolton avec l’appuie du congrès américain, le problème c’est la RDC.

La pression est énorme, et quasi explosive, le Japon ne veut pas d’un conflit dans sa péninsule, Le premier ministre Japonais invite d’urgence Donald Trump à Tokyo, propose une médiation entre les USA et l’Iran, Trump totalement d’accord, l’Iran aussi totalement d’accord, Poutine préviens à nouveau l’Iran, l’Iran n’abandonnera sous aucun prétexte son programme nucléaire.

immédiatement le chef d’armé américaine riposte, les USA ne reculeront pas, que l’Iran s’apprête à subir une puissance de feu d’une nouvelle génération, les USA seront sans pitié.

Le président chinois demande à ses alliés Libanais, et indo-pakistanais de conclure avec eux un nouveau partenariat financier pour toutes leurs banques en Afrique, la Chine mettra les gros moyens pour que le Yen, monnaie chinoise soit utilisée dans le secteur économique où la Chine a plus d’investisseurs.

Immédiatement, a Kinshasa c’est la surprise, une des grandes Banque annonce officiellement que vu le nombre important d’investisseurs et opérateurs économiques chinois en RDC, Rawbank annonce l’ouverture de l’opérationnalisation de la monnaie chinoise le Yen comme monnaie de devise pour ceux qui l’utilisent.

un danger énorme pour l’economie congolaise habituée au Dollars américain.

Xi-jimping n’en a rien fouttre, Il faut mettre les USA à genoux et pour ça il mettra les gros moyens.

L’Angleterre est saisie, avant que Mike Pompeo n’arrive, il faut prévenir et conseiller le couple FCC-CACH, D’où l’envoyée spéciale pour l’Afrique centrale visite Mr Félix Tshisekedi, Madame Jeannine Mabunda, Mr Ilunga Ilunkamba, des nouvelles reformes seront faites en Europe, la RDC doit être prêt à suivre le pas pour éviter une situation chaotique mondiale.

Les USA ont perdu du terrain en Corée du Nord, au Venezuela, causant humiliation et fragilisation de l’administration Trump, l’Iran va en payer, et de là, beaucoup d’enjeux changeront.

car même avec où sans la France, le congrès américain autorise Trump à le faire sans passer par le parlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *