Voilà pourquoi Félix TSHISEKEDI et son partenaire Joseph Kabila ne s’accordent pas sur la formation du gouvernement

Le rapprochement de certains leaders de « LAMUKA » auprès de Félix TSHISEKEDI commence à gêner la coalition FCC-CACH (Front commun pour le Congo et Cap pour le changement). Selon certaines indiscrétions, d’autres cadres du FCC estiment que ledit rapprochement influerait négativement sur le fameux « accord » conclu entre le FCC et le CACH afin de gouverner le pays.

 

En République démocratique du Congo, certains leaders de LAMUKA, à l’instar d’Antipas MBUSA NYAMWISI et de Freddy MATUNGULU, ont exprimé ouvertement leur volonté de travailler avec le nouveau président de la République pour la bonne gestion du pays. Les deux ont répondu officiellement à la main tendue de Félix TSHISEKEDI.

 

Toutefois, certains cadres du FCC entrevoient de graves « problèmes » que la coalition FCC-CACH connaîtra si le président de la République travaillait avec les opposants issus de LAMUKA. D’après eux, le fait de rapprocher les cadres de LAMUKA influerait négativement sur l’accord conclu entre les deux plateformes politiques.

 

Il s’agit d’une défection qui est intervenue dans un contexte difficile pour la principale coalition d’opposition, déjà tiraillée par des dissensions internes et qui peine à établir une ligne politique commune entre le combat pour la « vérité des urnes » de Martin FAYULU, candidat malheureux à la présidentielle, et la volonté de Moïse KATUMBI de faire une « opposition républicaine ».

En plus, le président du MLC, Jean-Pierre Bemba, a affiché une volonté de s’inscrire dans une « opposition républicaine » à Félix TSHISEKEDI. Une stratégie similaire à celle de Moïse KATUMBI, mais aux antipodes de celle de ses alliés les plus « radicaux » au sein de la coalition LAMUKA.

 

Eu égard au choix porté par Félix TSHISEKEDI d’avoir proposé Freddy MATUNGULU pour siéger au Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD), les caciques du FCC semblent être divisés sur ce choix. Cependant, les cadres du CACH ont salué la volonté du chef de l’État d’avoir proposé le nom de Freddy MATUNGULU afin d’occuper le poste d’administrateur pour le compte de la RDC.

 

Entre-temps, le président Félix TSHISEKEDI et son partenaire Joseph Kabila ne s’accordent pas sur la formation du gouvernement, rappelle-t-on.

 

H.N

Share via