Meeting des vérités au Camp LUKA : Martin FAYULU dénonce la corruption en RDC !

Le candidat malheureux de la présidentielle du 30 décembre dernier, continue d’aller partout pour dire à qui veut l’entendre pour son combat sans fin de la vérité des urnes. Cette fois-ci, le président de l’Ecide, MARTIN FAYULU MADIDI a ciblé son fief, camp Luka, situé dans la commune de Ngaliema où il est très populaire pour tenir son meeting dit de « vérités ». Ce leader de la plateforme LAMUKA née à Genève, n’a aménagé aucun effort pour éclairer la lanterne d’opinion nationale qu’internationale sur le poste de Haut conseil des réformes institutionnelles de la République. Selon lui, cette réforme institutionnelle est une vérité des urnes et c’est le seul moyen pour sortir de la crise de légitimité. Devant une foule immense de camp Luka, ce dimanche 4 août 2019, Martin FAYULU n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer la corruption qui gangrène les institutions de la République.  » Papa avait dit le peuple d’abord, mais aujourd’hui la corruption d’abord… Ils ont donné la Justice à Kabila comment voulez-vous combattre la corruption ? La corruption est une maladie à virus Ebola dans notre pays, celui qui va se laisser corrompre, il sera considéré comme Ebola « , a-t-il stigmatisé. Dans son élan, le Président de l’ECIDE a laissé entendre que pour combattre la corruption en RD. Congo, il faudrait des réformes institutionnelles sérieuses en commençant par la CENI.

 

En outre, il a accusé le président de la CENI Corneille NANGAA de vouloir détruire les résultats des élections du 30 décembre 2018 après avoir volé la victoire du peuple que lui continue jusqu’aujourd’hui à la réclamer.  » NANGAA avait envoyé des gens pour détruire les résultats qui se trouvent dans les machines positionnées dans les antennes provinciales… Ces résultats doivent sortir même après des années. Ces données ne doivent pas être modifiées. Ce sont des archives. Quoi qu’il fasse, la vérité des urnes sera révélée « , a-t-il fait savoir. A l’en croire, la dernière réunion de LAMUKA à Lubumbashi, ils avaient déclaré qu’ils s’emploieraient à exhorter leurs lieutenants et militants à demeurer unis, disciplinés, vigilants et mobilisés pour déraciner la corruption ou encore les anti-valeurs qui handicapent le progrès de la RDC.

 

 Avant de lâcher « sept mois depuis les élections, est-ce que la lumière s’est éteinte ? Est-ce que la flamme s’est éteinte ? Parce que le peuple a dit qu’il voulait le changement. Le peuple a dit que les gens pour qu’il a voté ne sont pas dans les Assemblées. Le peuple a dit que les institutions sont illégitimes. Est-ce que vous avez voté pour Félix TSHISEKEDI ? D’emblée, Martin FAYULU a appelé le peuple de rester éveiller et d’être toujours la flamme allumée.

 

C.O

Share via