Ebola en RDC: qui a tué le docteur de l’OMS Richard Mouzoko?

La justice militaire congolaise accuse quatre médecins de Butembo d’être parmi les « auteurs intellectuels » de l’assassinat du docteur camerounais Richard Mouzoko de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS).

Trois d’entre eux sont détenus.
L’ordre de médecins de cette localité menace de « grève sèche », y compris les centres de transit et de traitement de la maladie à virus Ebola,si les choses ne sont pas tirées au clair.
« On attend le conseil provincial de l’ordre de médecins », explique le docteur Kalima Nzanzu, président du conseil local de Butembo.
C’est dans cette localité de l’est du Congo qu’a été tué le « docteur Richard », le 19 avril 2019 au cours d’une attaque contre le centre de santé Horizon.
Laquelle attaque est imputée à de présumés Maï-Maï.
Ce médecin camerounais vénait d’être muté à Butembo pour le compte de l’OMS.
Ces groupes armés accusaient ces agents d’avoir « créé » Ebola, de s’enrichir sur le dos de la population locale, ils avaient multiplié les raids contre les centres de traitement et autres structures de la riposte contre une épidémie considérée depuis la fin juillet comme une « urgence mondiale » par l’OMS.         BNC médias

Share via