Formation du gouvernement : Pourquoi joseph Kabila tranche sur les Ministres !

Tel a été l’objet principal de la réunion tenue hier mardi à KINGAKATI par l’Autorité morale de cette plate-forme politique avec des cadres de cette composante

48 heures après que la coalition FCC-CACH (Front Commun pour le Congo) -(Cap pour le Changement) ait remis, dimanche dernier, au Premier ministre Sylvestre Ilunga ILUNKAMBA, les listes des noms de leurs candidats respectifs pouvant être désignés ministres dans le futur Gouvernement de la République, Joseph Kabila KABANGE a réuni, hier mardi 13 août, dans sa ferme de KINGAKATI, les cadres de sa plateforme politique « FCC ».

Selon certaines indiscrétions, Joseph Kabila KABANGE aurait, à l’occasion de cette rencontre, instruit ceux des membres de sa plateforme politique « FCC » qui seront désignés ministres au sein du futur Gouvernement de la République de faire preuve d’abnégation, en servant le pays, au lieu de se servir eux-mêmes, tout au long de l’exercice de leurs fonctions ministérielles. L’autorité morale du FCC a aussi tranché sur la répartition des postes ministériels auxquels auront droit les partis et regroupements membres de cette plate-forme politique dont il est l’Autorité morale.

Cette rencontre de KINGAKATI a eu lieu le jour même où le Premier ministre était censé remettre les listes des futurs ministres au Chef de l’Etat Félix-Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI, pour approbation, avant la publication officielle du Gouvernement.

D’autres sources soutiennent, pour leur part, que certains noms proposés par le FCC ne répondaient pas aux critères annoncés par le professeur Sylvestre Ilunga ILUNKAMBA qui, entre autres, avait prévenu que ces listes ne doivent pas contenir les noms des personnes condamnées par des juridictions nationales ou internationales ; ou impliquées dans la mégestion du patrimoine de l’Etat congolais, etc.

Tout porte donc à croire que les candidats ministrables ne répondant pas à ces critères devraient être remplacés, étant donné que le FCC et le CACH ont eu à proposer trois noms pour chaque poste ministériel.

 

P.A.A

Share via