ANADEC : Aggée AJE MATEMBO TOTO invite les cadres du parti à faire preuve de la méritocratie  

La deuxième session de formation des formateurs des cadres de l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Émergence du Congo (ANADEC) sur l’idéologie et la vision du parti s’est clôturée, le 6 septembre 2019 à Kinshasa. Cette activité politique qui a été patronnée par Agée AJE MATEMBO autorité morale de l’ANADEC a débuté, le 02 septembre 2019 et s’est déroulée dans la salle FCM dans la Commune de NGIRI-NGIRI.

Dans le souci d’assurer la continuité de la gestion du parti, les Cadres du Directoire National, le Secrétariat Général, des ligues des jeunes et des femmes, des inter-fédérations et fédérations de Kinshasa ainsi que les nouveaux membres adhérents ont pris part à toutes ces activités. L’occasion faisant le larron, l’autorité morale de l’ANADEC, Aggée AJE MATEMBO TOTO a fait comprendre aux membres et ainsi qu’aux futurs cadres du parti, les différentes attributions des cadres au sein du mouvement pouvant leur permettre de briguer à n’importe quelle fonction au sein du parti avec autant d’ambition.

Agée AJE MATEMBO invite les nouveaux cadres à murir les différentes ambitions au sein du parti pour y apporter un souffle nouveau.

Il a souligné que le parti prône la méritocratie.

Ainsi, les nouveaux adhérents devraient imprégner cet esprit car l’ANADEC combat avec sa dernière énergie le clientélisme qui sert à désigner des liens personnalisés, entre des individus appartenant à des groupes sociaux disposant de ressources matérielles et symboliques de valeur très inégale, reposant sur des échanges durables de biens et de services, généralement conçus comme des obligations morales unissant un « patron » et les « clients » qui en dépendent.

L’autorité morale du parti ANADEC AGGEE MATEMBO souligne que « Les défauts de la démocratie s’aggravent quand le clientélisme et la corruption s’entremêlent au point de se confondre »

Il a encouragé également les candidatures féminines au sein du parti, en expliquant que la femme est une force. L’intégrer au sein du parti est une façon de faire la promotion de la femme.

 

SERGE MAVUNGU

Share via