RDC : le VPM Jean Baudouin Mayo prend officiellement les arcanes du ministère du Budget

L’échange des fanions au Ministère du Budget s’est effectué ce lundi 9 septembre à l’hôtel du Gouvernement entre le Ministre d’Etat sortant Pierre KANGUDIA MBAYI et le Vice-premier ministre entrant Jean BOAUDOUIN Mayo. Celui-ci était accompagné de Félix MOMAT, nommé vice-ministre audit portefeuille.

Dans son mot, Mayo MAMBEKE a déclaré qu’il va tout mettre en œuvre afin de répondre de manière idoine à ses différentes missions notamment, pour ce qui est de l’élaboration, l’exécution, le suivi et le contrôle du budget de l’Etat. In globo, la place est déjà au travail, a-t-il noté.

Le désormais VPM en charge du Budget a remercié le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi TSHILOMBO pour l’avoir nommé à ce poste, à travers l’ordonnance présidentielle du 26 août 2019. En même temps, il a remercié et salué le travail abattu par Pierre KANGUDIA MBAYI après près de trois ans en tant que Ministre d’Etat. « Permettez-moi d’abord de rendre un vibrant hommage au Chef de l’Etat pour m’avoir nommé comme Vice-premier ministre, ministre du Budget…je voudrais remercier et féliciter son Excellence Monsieur Ministre Pierre KANGUDIA qui a piloté le budget de l’Etat avec satisfaction», a-t-il fait savoir, avant d’ajouter que le ministre sortant, ancien membre de son parti politique Union pour la nation congolaise (UNC), peut toujours compter sur lui.

Par la même occasion, Jean Baudouin Mayo a rassuré de se battre à cor et à cri, en vue de ratisser les divers défis liés à ce portefeuille. « Nous venons de passer à la remise-reprise, l’essentiel des tâches a été souligné. J’ai noté. On va tout faire pour continuer notre navigation sur les eaux douces du Fleuve Congo. Donc sur l’élaboration, l’exécution, le suivi et le contrôle du budget de l’Etat », a dit le VPM.

Pour bien y arriver, il a notamment convié à une franche collaboration le personnel commis à l’administration du ministère du budget. Seule l’unité constitue un élément fondamental pour la réussite, a-t-il signifié. « Le ministère est assis sur une administration qui est gérée par un Secrétaire général. Nous sommes à l’école de l’unité des commandements. Il ne peut pas y avoir deux chefs dans un même marigot.

C’est un élément fondamental pour la réussite. Le respect de la hiérarchie, des procédures et des normes. Même au parti où je suis secrétaire général, j’ai toujours dit clairement quand il y a un problème avec le Chef, c’est le Chef qui a raison. C’est mon code. Nous devons éviter à avoir le problème avec le Chef parce que moi je donne raison au Chef », a-t-il explicité.

Il sied de noter que le travail de Mayo MAMBEKE et de son vice-ministre Félix MOMAT est d’autant crucial pour la nation surtout que ce nouveau Gouvernement que dirige Sylvestre Ilunga Ilunkamba doit présenter, sous peu, le projet du budget 2020, au cours de la session ordinaire de septembre dont l’ouverture est officiellement prévue le lundi 16 septembre prochain, dans les deux chambres du Parlement.

Corneille LUBAKI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via