Diplomatie : Tibor Nagy réitère le vœu des USA d’améliorer ses relations avec toute l’Afrique  

Le Département d’Etat des Etats-Unis, à travers le Centre médiatique régional de l’Afrique, a organisé un point de presse téléphonique avec le secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires africaines, Tibor Nagy. Le diplomate de carrière en retraire s’est évertué à répondre aux questions des différents journalistes africains.

Il a notamment, évoqué les événements récents de l’Assemblée générale de l’ONU, y compris sa participation à la table ronde sur les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l’Afrique organisés par le sous-secrétaire d’Etat John Sullivan. Mais également ses rencontres bilatérales avec ses homologues africains en marge de l’AGNU et ses interventions lors d’événements de haut niveau de l’ONU sur le Mali, le Sahel et le Soudan.

 

Toutefois, le vœu pour les USA est d’améliorer les relations avec toute l’Afrique, souligne le diplomate.

Face aux divers problèmes dont font face les pays africains, il recommande l’optimiste dans les initiatives entreprises pour leur matérialisation.
Au mois de mars dernier, il s’était rendu en RDC et avait eu des échanges avec le Président de la République, Félix Tshisekedi à Kinshasa.
Les USA, avait-il affirmé, se disent plus que prêt à travailler avec le Chef de l’Etat le long de cette législature qui est celle de l’alternance démocratique, principalement pour son programme d’urgence. Il avait souligné la volonté des Etats-Unis de travailler en partenariat avec son gouvernement au moment où il poursuit son engagement de faire progresser les valeurs démocratiques, de lutter contre la corruption, de respecter les droits de l’homme, de restaurer la sécurité et de promouvoir la prospérité. Ce, en vue d’apporter une large prospérité sociale et économique à la RDC.
A ce jour, les relations ont certainement évolué entre les deux pays et la volonté pour la matérialisation de plusieurs défis se font tant soit peu sentir au quotidien.

Bien que les USA ont hâte de soutenir le programme économique du Président de la République pour accroître les investissements, l’emploi et la croissance, ‘’nous souhaitons voir plus d’entreprises américaines en RDC. Mais, pour ce faire, il doit y avoir des règles du jeu équitables et transparentes‘’, avait souhaité Tibor Nagy. Aussi, il avait aussi indiqué que Washington était à l’écoute des préoccupations de l’opposition.

 

Pour ce qui est du soudan, il a laissé entendre au cours de ce point de presse téléphonique qu’il fallait d’abord qu’un Gouvernement de transition soit mis en place avant les prochaines interventions des Etats-Unis d’Amérique. Et que pour mettre fin au terrorisme qui prend ses quartiers dans certaines régions, il faut du temps car il s’agit d’un processus avec plusieurs contraintes notamment, juridiques.

Au niveau du Zimbabwe, l’ambassadeur Nagy a précisé qu’il n’y a pas de sanctions contre le pays comme plusieurs l’affirment, mais plutôt contre certaines entreprises et individus.

 

Nagy, un parcours d’expériences

 

L’ambassadeur Nagy, diplomate de carrière en retraire, a passé 32 ans au service de l’Etat, dont plus de 20 ans en poste en Afrique.
Il a été ambassadeur des Etats-Unis en Ethiopie (entre 1999 et 2002), ambassadeur des Etats-Unis en Guinée (entre 1996 et 1999), ainsi que ministre plénipotentiaire au Nigeria (entre 1993 et 1995), au Cameroun (entre 1990 et 1993) et au Togo (entre 1987 et 1990). Avant cela, il a été en poste, entre autres, en Zambie, aux Seychelles, en Ethiopie et à Washington.

L’ambassadeur Nagy a été reconnu à maintes reprises par le département d’Etat des Etats-Unis pour son service, y compris en ayant été félicité de son travail qui a contribué à éviter la famine en Ethiopie, pour son soutien à l’évacuation des ressortissants américains de Sierra Leone pendant une insurrection violente, pour son soutien aux efforts visant à mettre fin à la guerre entre l’Ethiopie et l’Erythrée, ainsi que pour sa gestion de l’ambassade des Etats-Unis à Lagos, au Nigeria, sur fond de crises politiques et économiques.

Après avoir pris sa retraite du corps diplomatique, l’ambassadeur Nagy a été vice-doyen pour les Affaires internationales à l’Université Texas Tech entre 2003 et 2018. Il a alors enseigné des cours magistraux sur l’Afrique, la politique étrangère, le développement international et la diplomatie des Etats-Unis, il a en outre été chroniqueur de l’actualité internationale pour le journal le Lubbock Avalanche Journal.

P.A.A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via