RDC: le Sénat adopte trois projets de loi sur un accord de crédit

Le Sénat a voté au Palais du peuple, après appel nominal, trois projets de loi autorisant la ratification d’un accord de crédit et de deux accords de prêt signés entre la République démocratique du Congo et ses partenaires pour des montants respectifs de cent (100) millions de dollars Us, 45,18 millions de dollars Us et de 28 millions de dollars Us, au cours d’une séance plénière sous la direction du président de la chambre Haute du Parlement, Alexis Thambwe Mwamba.

Selon le ministre des Finances, José Sélection Yalaghuli qui a donné l’économie générale de ces textes, le premier projet porte sur un accord de crédit relatif au financement du projet d’appui au développement des micros, petites et moyennes entreprises conclu le 21 septembre 2018, entre la RDC et l’Association internationale de développement (IDA), groupe de la Banque mondiale, pour un montant de 100 millions USD.

Le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt Facilité d’appui à la transition du 13 juin 2019, relatif au financement du projet d’appui au bien-être alternatif des enfants et jeunes impliqués dans la chaîne d’approvisionnement du cobalt (PABEA-COBALT) découle d’un accord entre la RDC et le Fonds africain de développement pour un montant de 45,18 millions USD.
Le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt du 13 juin 2019 est relatif au financement du Projet d’appui au développement des chaines de valeurs agricoles de la RDC.

Le premier accord de crédit conclu entre la Recette l’Ida, signé le 21 septembre 2018 est pour une durée de 5 ans. Le projet a comme zones d’intervention les villes de Kinshasa, Goma, Lubumbashi et Matadi avec comme objectif global l’amélioration des conditions de vie des populations des zones concernées. L’accord du 13 juin 2019 a été signé pour un import de l’équivalent de 45,18 millions USD avec une durée d’exécution de 4 ans. Les zones d’intervention sont les provinces du Lualaba, du Haut-Katanga. Il vise à assurer la réinsertion sociale d’environ 14.850 enfants travaillant dans les mines de cobalt.
Le dernier accord de prêt conclu entre la RDC et le FAD équivaut 28 millions USD et d’une durée d’exécution de 5 ans et il a comme zones d’intervention les provinces du Kwilu, Kasaï, Haut-Lomami, Lomami, Maniema et Tshopo. Sa clôture interviendra le 31 décembre 2024.
Auparavant, la plénière avait validé le mandat du sénateur Norbert Imana Mobile, 2ème suppléant du ministre Lucien Bussa Tongba, son premier suppléant Mambeze élu gouverneur du Sud-Ubangi. Les sénateurs ont suivi également des précisions du bureau au sujet de la composition des commissions permanentes.

Les trois projets rencontrent la vision du gouvernement

Les trois projets de loi autorisant la ratification de deux accords de prêt et d’un accord de financement à hauteur de près de 200 millions de dollars américains rencontrent la vision du gouvernement qui s’inscrit dans la dynamique de la réactivation de la coopération avec les différents bailleurs de fonds, a déclaré le ministre des Finances, José Sele Yalaghuli, lors de la présentation desdits projets mardi, au Sénat.

« Le gouvernement, grâce au plan d’action qui a été présenté par le Premier ministre à l’Assemblée nationale, s’inscrit dans la dynamique de la réactivation de la coopération avec nos bailleurs de fonds. C’est à ce titre, qu’il y a eu trois accords signés dont l’un avec la Banque mondiale et les deux autres avec la Banque africaine de développement pour appuyer différents projets essentiellement dans le domaine de la réinsertion des enfants qui sont dans le secteur minier », a indiqué le ministre des Finances », a-t-il préciser.
Ila également annoncé « qu’il y a un autre projet dans le secteur de l’agriculture. Il y a un dernier projet qui est dans le secteur de l’entrepreneuriat pour les PME. Les trois projets font une enveloppe d’environ 200 millions de dollars, étalés sur 5 ans, pour appuyer ces différents secteurs ».

P.A.A

Share via