RDC : Le torchon continue à brûler entre la coalition au pouvoir (FCC-CACH)

Cette situation sans peur d’être contredit risque s’embraser le tout le pays.

C’est dans cette optique que le groupe parlementaire Cap pour le Changement (CACH) a fait une déclaration ce jeudi dont voici l’intégralité :

 

« Nous, députés nationaux membres du groupe parlementaire CACH, réunis en urgence ce jeudi 14/11/2019, pour analyser les incidents survenus entre, d’une part, militants de nos deux familles politiques (FCC-CACH) et, d’autres part, l’escalade verbale qui s’en est suivi, avons déploré ce qui suit :

– La Destruction méchante de l’effigie du président de la République en exercice son excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et celle de l’autorité morale du FCC,

– Le manque de tolérance politique qui a tendance à nous éloigner des objectifs que nous nous sommes assignés à travers notre Accord de coalition pour l’exercice pacifique du pouvoir,

– L’escalade verbale qui s’en est suivie entre certains cadres de la coalition FCC-CACH,

-Nous saisissons cette occasion pour apporter un démenti sur le prétendu retrait de confiance envers le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable jean marc KABUND

– Nous exhortons les uns et les autres au sein de la coalition FCC-CACH au sens élevé des responsabilités pour préserver et consolider les acquis de cette première alternance démocratique et pacifique du pouvoir.

 

Il en va de l’intérêt de toute la nation et de la stabilité institutionnelle longtemps recherchée dans notre pays ».

 

BNC

Share via