Kinshasa: Les familles militaires projette une marche ce 14 Janvier

Dans un communiqué de mise en garde adressé ce vendredi 10 janvier 2020 aux soldats vivants au camps militaires, l’État major des Forces armées congolaises signale qu’il procédera à l’expulsion du camp, les familles des militaires qui seront “identifiées” à la marche qualifiée “d’illégale” projetée le 14 janvier 2020, à Kinshasa.
En plus de cette sanction, l’État major des FARDC averti également que ce dernier répondra de ses actes devant les instances compétentes.
A cet effet, il exhorte aux familles des militaires “de ne pas de se laisser manipulé par des associations ou groupe de pression dont l’objectif principal est de salir l’image de l’armée qui est apolitique et n’est pas affiliée à un quelconque syndicat en RDC”, peut-on lire dans ce communiqué.
Rappelant les missions de l’armée dont la sécurité du territoire national, l’État major précise également que conformément aux texte qui le régissent, la réforme des Fardc a placé le militaire et sa famille au centre de toutes les préoccupations, et l’État congolais s’attèle à l’amélioration des conditions sociales et professionnels des militaires et de leurs familles, fait remarquer le porte parole de l’armée Kasongo Cibango Léon-Richard.

Il sied de noter qu’une association dénommée “Telema Muana Mapinga” a annoncé l’organisation dans la capitale d’une marche pour réclamer l’amélioration des conditions sociales de leurs parents jugées déplorable.

Cédric BEYA

Share via