KINSHASA/NGIRI-NGIRI : une fille de 13 ans a été violée deux fois par un voisin âgé de 43 ans mais défendue par sa tante de révéler l’acte.

La tante maternelle interdit à sa nièce âgée de 13 ans violée deux fois de suite par un voisin de 43 ans depuis la fin de 2018 dans la commune de NGIRI NGIRI, de dénoncer l’auteur au grand public.

Selon le père de la victime, reçu dans la clinique juridique de la Ligue de la Zone Afrique pour la Défense des Droits des Enfants et Elèves, LIZADEEL en sigle, dans la commune de Lingwala, Q/ RTNC, Avenue Nyangwe n°175, la fillette résidait chez sa tante maternelle depuis qu’il a divorcé avec la mère de la victime. Lorsque le père devrait reprendre sa fille, personne ne l’a informé de la situation de sa fille.

« Lorsque je suis revenu du voyage, j’ai récupéré ma fille d’entre les mains de sa tante maternelle et nous sommes partis habiter chez moi à Yolo. Cependant, elle était toujours souffrante des maux de ventre et d’infections. Et à la longueur de la journée, je constatais qu’elle était toujours distraite quand elle préparait et bien même lorsqu’elle faisait la lessive. C’est là que j’ai compris que quelque chose n’allait pas… », a fait savoir… Il a, par ailleurs, souligné que c’est après avoir amené sa fille à l’hôpital que le gynécologue a découvert qu’elle était déjà divergée.
« Le gynécologue m’a demandé de la questionner à tête froide pour savoir toute la vérité gravitant autour de ce forfait. C’est là qu’elle m’avoue qu’elle a été violée deux fois de suite par un voisin, ensuite elle a informé sa tante, cette dernière a opté pour un silence absolu, tout en l’interdisant de dévoiler le fait à qui que ce soit », a précisé… Il sied toutefois de signaler que la tante est aussi présumée complice dans ce forfait. Il a, également, fait comprendre que grâce à l’assistance de la LIZADEEL, il compte aller jusqu’au bout pour que la justice soit belle et bien rendue.

Yves NSIALA, Communicateur de la LIZADEEL.

Share via