Donc y-a-t-il eu tentative d’enlèvement et assassinat d’Ibrahim Kabila ?

Burrhus à Néron : « Mais si de vos flatteurs vous suivez la maxime, Il vous faudra, Seigneur, courir de crime en crime, Soutenir vos rigueurs par d’autres cruautés, Et laver dans le sang vos bras ensanglantés »

Le monde de Kingakati s’croule sous le poids de ses propres crimes. C’est lui-même qui allumera la bombe qui doit l’emporter. Et cette bombe sera d’autant plus terrible qu’elle ne contiendra ni poudre, ni dynamite. Elle contiendra de l’Idée de la vengeance des congolais normaux et de la cruauté utilisée contre l’imposture, ces deux forces contre lesquelles on ne peut rien.

FK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via