🧿L’ARRESTATION PRÉMÉDITÉE DE Mme HAMIDA CHATUR KAMERHE, NOUS DÉNONÇONS🧿

« Hamida Shatur Kamerhe dans l’oeil du cyclone » écrit Patrick Mbeko

Doit-on parler d’acharnement contre la famille de Vital Kamerhe ? Après la condamnation de ce dernier intervenue dans des circonstances calamiteuses, la justice congolaise aux ordres s’apprête à mettre le grappin sur son épouse, Hamida Shatur Kamerhe. Selon une source digne de foi proche des autorités judiciaires, Madame Kamerhe devrait être convoquée dans les heures ou jours qui suivent par le parquet de Matete pour être entendue dans le cadre d’une enquête dont les réelles motivations sont davantage d’ordre politique que judiciaire. Selon la même source, qui nous avait averti dès le début du procès Kamerhe que ce dernier allait écoper de 20 ans de prison, cette convocation serait en réalité un traquenard, le but réel étant non pas d’auditionner Hamida Shatur mais bien de l’arrêter.

Au moment de coucher ces lignes, on m’assure que la convocation est déjà prête. Madame Hamida Shatur devrait la recevoir d’ici demain ou avant la fin de la semaine. Comme j’ai eu à la souligner dans mes différents posts sur le procès Kamerhe, la justice congolaise n’a pas pu réunir des preuves conséquentes contre ce dernier. Les relevés bancaires des membres de la famille obtenus par les autorités ne permettent pas de retracer les fonds détournés; la forte pression psychologique exercée sur la collaboratrice de Madame Kamerhe, Marie-Josée Mengi, ne semble pas avoir donné des résultats probants. Devant cette impasse, la justice a décidé d’employer les grands moyens dignes du grand banditisme, au grand dam de certains membres du parquet, dont l’un a décidé de «fuiter» l’information que je livre ici. À moins d’un revirement, Hamida Shatur Kamerhe sera arrêtée au courant de cette semaine…
Vous avez dit « État de droit » !?

Share via