🛑🇨🇩 URGENT 🇨🇩 la vérité sur la démission du président de la cour constitutionnelle. C’EST une affaire qui a rendu tout le monde intolérable ,car , plusieurs contractions en étaient affectées. 🇨🇩🇨🇩🛑

Nous avons fourni des investigations pour en être finalement bien informé. 🇨🇩🛑, Qu’est-ce qui s’est passé à la cour constitutionnelle ? Pourquoi cette controverse autour de la démission du président de la cour constitutionnelle. Voilà où le lièvre git :. Le président de la cour constitutionnelle a été reçu par le Chef de l’État congolais Félix Tshisekedi, pour lui exprimer sa volonté de démissionner et lui demander une mesure exceptionnelle , comme vous le savez tous  » A KINSHASA , il n’y avait pas de sortie du pays depuis le 29juin suite au communiqué du général de 14éme région militaire « .. Ainsi , le président de la République a accepté la démission et a autorisé un vol d’urgence pour le désormais , ancien président de la cour constitutionnelle à l’extérieur du pays. Mais, apprenant la nouvelle. Les caciques du FCC ont fait pression auprès de Benoît Lwamba pour renoncer à sa démission et démentir.  » Ce dernier aurait refusé » . Le FCC saisit, le directeur du cabinet de Benoît Lwamba et lui demande de démentir au nom du président de la cour constitutionnelle , avec une fausse signature, qui n’est pas celle du président de la cour constitutionnelle.🇨🇩🇨🇩 La cour constitutionnelle dément aussi l’information sur la démission de son président. Ayant récu , la copie d’information sur la démission du président de la cour constitutionnelle,le procureur général près la cour constitutionnelle a tenu à rappeler aux membres de la cour constitutionnelle sur la nécessité d’approuver la démission du président de la cour constitutionnelle. Finalement. La cour constitutionnelle approuve la démission du président Benoît Lwamba. Selon, les sources fiables , tous les membres de la cour constitutionnelle pourraient être poursuivi pour faux et usage de faux , d’où la présence de l’ANR aujourd’hui , bien équipée devant le local de la cour constitutionnelle.

Share via