L’hôpital Maman Yemo de Kinshasa était le meilleur centre hospitalier dans les années 90

CRIS DU COEUR. Les africains( de presque tout les pays) venaient s’y faire soigner. Kinshasa était la ville la plus propre de l’Afrique. Son armée était la plus puissante et en concurrence avec celle de Maamar Gadafi. Sa seule radio nationale était puissante dans le short wave et captée sur toute l’étendue nationales. Le Tourisme très attirant, la caisse de l’État était bien nourri. La sécurité était garantie le jour comme la nuit. Et d’ailleurs nombreux des commençants zaïrois préféraient voyager la nuit sous la fraîcheur que le jour ensoleillé. Le peuple zaïrois était respecté et honoré en travers le monde par son éveil et sa civilisation… Toutes ces valeurs ont été détruites à l’avènement de la fameuse libération avec AFDL du mzee Kabila. Aujourd’hui Kinshasa est la ville la plus sale du monde, il n’ya aucun hôpital au Congo qui aspire confiance même aux yeux des somaliens et des Érythréens. L’armée de la RDC est par terre sur tout ses fronts et la moins performante car sa structure interne est infiltrée. La sécurité n’existe plus dans ce pays. On est braqué en pleine ville le jour comme la nuit, la corruption s’organise au sommet de l’État, toutes les entreprises minières sont par terre. Le tourisme est déjà mort par l’insécurité grandissante. Les sept merveilles du Congo ont été détruites. L’administration va selon que l’on peut être en mesure de camouflér certaines situation. La morale a baissé où l’on s’efforce d’être transparent que honnête. Même le péché a élu domicile dans les églises… Les petites nations se moquent du grand Congo par sabotage de ses frontières , rien n’est garantie à mon peuple… Revivons la fierté d’être Zaïrois de l’époque et redonnons la vie au grand Congo au centre de l’Afrique.
L’espoir est là, tout est possible.

Cris du cœur de Patrick sawa sawa 66

Share via