BABA KYUNGU WAKUMWANZA RÉPLIQUE À FELIX KABANGELES GRANDES LIGNES DE SON MEETING.

Sur le propos xénophobes et tribalistes de Kabange Numbi:  » …Qu’on n’intimide personne, le Katanga est une terre de tous les congolais et chacun doit s’y sentir chez lui. Que personne , même moi, ne vienne vous inciter à la haine contre les kasaiens, c’est de la pure distraction. Nous sommes frères ayant des liens de sang forts.
Moi-même, j’ai mes propres enfants kasaiens, Félix Tshisekedi a un frère qui a épousé la fille de feu Kibassa, une katangaise.
C’est des erreurs que nous avions commises par le passé, que nous regrettons et qui ne doivent en aucun cas se répéter… « 

« …que ces gens qui ont mal géré ce pays se taisent et laissent Félix Tshisekedi achevé ses deux mandats. Ils ont été aux affaires, mais n’ont rien fait pour le Katanga dont ils se revendiquent être propriétaires.
Lors de l’élection du bureau de l’Assemblée provinciale où j’étais candidat, ils ont dit que je n’étais pas originaire du Haut Katanga.
Est-ce Félix qui a découpé le Katanga ? Est-ce lui qui avait collé la nationalité italienne à Moise Katumbi ? N’est-ce pas ceux qui se disent katangais dont on ne sait d’où ils sont venus ? »

« …ils ont peur du mariage entre l’UNAFEC et l’UDPS et cherchent comment vous diviser.
Soyez unis et allez prendre un verre ensemble.
Tshiswaka, ne crains rien, tu es un homme fort et ici c’est chez toi au Congo… »

…Félix a montré l’amour à ses frères katangais, et pour preuve, il leur a confié la gestion totale des deux grandes entreprises du pays : Gécamines et SNCC. N’avait-il pas vu les kasaiens pour les y placer? »

« …l’autre-là ( Ngoy Kasanji) parle d’une élection présidentielle indirecte. Il n’a même pas honte. Il a en complicité avec son maître vendu la MIBA et l’argent lui a permis d’épouser sa propre fille… »

« …certains parlent de la destitution du Président à la rentrée parlementaire. C’est de la folie et un suicide par eux-mêmes.
Ils s’imaginent vous tous ici assis calmement ce jour-là ? Qu’ils osent, et ils verront.
Ce jour-là, le temps va s’arrêter… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via