Fin de séjour de SEM Félix Antoine Tshisekedi, Chef de l’État à Bruxelles :

Un diplomate européen époux d’une dame d’origine congolaise de très haut rang nous dit sans sourciller ceci: « Alea Jacta est », ce qui veut dire, « le sort en est jeté » pour les dirigeants du régime criminel de l’afdl au Congo devenu FCC qui croyaient que SEM Félix Antoine Tshisekedi est naïf « Yuma Na Bango » et pourtant il voulait une véritable réconciliation nationale comme en Afrique du Sud pour épargné ce conglomérat des aventuriers de la vindicte de la justice pénale internationale !
Après des contacts diplomatiques avec les plus hautes personnalités belges, européennes, son compatriote le Dr. Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix, de très hauts fonctionnaires internationaux de la Cour Pénale Internationale et des investisseurs européens, SEM Félix Antoine Tshisekedi est entrain de quitter Bruxelles pour mettre le cap sur Kinshasa.
Un de nos confrère avocat qui est rattaché à la Présidence du Conseil Européen nous dit que sous la présidence de SEM Félix Antoine Tshisekedi, la République Démocratique du Congo est vraiment respectée puisqu’il n’a jamais vu de sa vie qu’un Chef d’un État étranger en « visite privée » à Brussels puisse bousculer les agendas du Palais Royal, de la Première Ministre du Royaume et surtout de la Présidence du Conseil Européen en y étant reçu comme s’il effectué un « voyage officiel » quand on sait que les agendas des responsables ainsi cités se bouclent 6 mois à l’avance !
Il n’y a que SEM Félix Antoine Tshisekedi, Chef de l’État qui est capable des tels exploits.
Alors que son séjour était annoncé comme « un voyage privé », toujours est-il que le Palais Royal du Royaume de Belgique à Brussels Laeken, le bureau de Sa Majesté le Roi Philippe de Belgique, la Résidence de la Première Ministre SEM Sophie Wilmes sur la rue des Carmes et le bureau du Président du Conseil Européen SEM Charles Michel au Quartier central de l’Union Européenne ont étaient largement ouverts pour accueillir le Président de la République Démocratique du Congo.
La seule erreur que SEM Félix Antoine Tshisekedi avait commise dès son entrée en fonction nous précise notre interlocuteur, c’est d’avoir refusé de livrer les dirigeants du régime criminel de l’afdl au Congo devenu FCC et leur autorité morale le dénommé Joseph Kabila né Hypolite Kanambe Kazemberere à la justice pénale internationale qui réclame ce conglomérat des aventuriers « sans foi ni Dieu » auteurs des 12.000.000 des victimes congolaises qui ont étaient mises sous terres sans sépultures comme du bétail !
Le Dr. Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix avait susciter des pleurs dans la salle de conférence quand il faisait son plaidoyer magistral pour la création du Tribunal Pénal International pour donner une suite judiciaire au « Rapport Mapping » qui recense plus des 700 crimes imprescriptibles qui sont des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre ayant causés la mort des 12.000.000 (Douze millions) des congolais l’équivalent de toute la population du Royaume de Belgique !
Et notre interlocuteur nous précise que mieux vaut tard que jamais…
Les congolais devraient savoir que la parole d’Elohim dit clairement ceci : »les égyptiens que vous voyez (dans le contexte congolais il s’agit des dirigeants du régime criminel de l’afdl au Congo devenu FCC), vous ne le verrez plus jamais dans pas longtemps.
Dont acte
Maître Beylard David PhD
Attorney at Law
Share via