Est-ce l’histoire se répète MZEE et ces alliés aujourd’hui Félix Tshisekedi et Joseph Kabila?

Quand Laurent-Désiré Kabila a accepté de jouer la marionnette des Rwandais et des Ougandais en se disant au fond de lui qu’il allait retourner sa veste une fois au pouvoir, il ignorait que ses parrains, qui avaient pris le temps de l’étudier, non seulement se méfiaient de lui mais avaient déjà programmé de l’éliminer le moment venu. Beaucoup de Congolais pensent encore aujourd’hui que les ennuis du Mzee ont commencé lorsqu’il a décidé de se défaire de ses encombrants « alliés ». Erreur ! Les évènements de 1998 (la deuxième guerre du Congo) n’ont fait que précipiter l’agenda de ceux qui, dès le début de 1996, avaient prévu de neutraliser celui qui allait leur servir de pantin lors de l’invasion du Congo-Zaïre en octobre 1996.

Morale de l’histoire : dans tout jeu de poker menteur politique et géopolitique, ne vous fiez pas à celui qui improvise du mieux qu’il peut pour remporter la partie, mais observez plutôt celui qui a créé le jeu et mis en place la dynamique dans laquelle tous les joueurs évoluent, y compris « l’improvisateur ». On ne bat pas, dans un jeu de cache-cache se déroulant dans un labyrinthe, l’architecte qui a créé le labyrinthe. Aussi, ce n’est pas parce qu’une souris gesticule devant un chat sauvage qui décide de ne pas bouger que celui-ci n’est pas capable de déchiqueter la petite bête quand il le voudra. La politique au plus haut niveau n’est pas un jeu pour des esprits étroits. À bon entendeur…
PATRICK MBEKO

Share via