ANR:Arrêtée par le propre beau-frère, de Félix Tshisekedi, Tshala Mwana, n’est toujours pas, libérée !

Des sources dignes de foi, au sein de l’Agence Nationale de Renseignements – ANR – indiquent que l’artiste musicienne Tshala Mwana – affectueusement appelée Mamu Nationale , a été interpellée sur ordre personnel, de l’actuel Administrateur Principal (AP) Jean-Pierre Mbombo Tshibi , qui aurait envoyé des éléments d’investigation, pour procéder à son arrestation, ce lundi 16 novembre dernier, à son domicile.

En effet, il sied de noter , que l’AP actuel, avait pris en mariage, l’une des filles de la tente paternelle du Président de la République Félix Tshisekedi, selon les mêmes sources.
Ceci expliquerait tout.

Travaillant à ce service, comme Chef de Division à la 5 ème direction, chargée de l’identification – service passeport – située sur l’avenue Lukusa, monsieur Jean-Pierre Mbombo Tshibi, s’est vu bombardé , du titre de Chef de département intérieur de ce service, juste après, l’avènement de son beau- frère Félix Tshisekedi, à la tête du pays – au terme d’une ordonnance Présidentielle – au mois de mars 2019.

Au sein de ce service très sensible, c’était le désarroi – si ma la déception – car ce poste d’administrateur, requiert une compétence, et une grande capacité , d’analyse et d’anticipation, sur des questions – souvent très complexes – touchant, à la sécurité nationale.
Or ce dernier , ne dispose, d’aucun, des ces atouts – ayant longtemps œuvré – dans une autre direction, celle de l’identification.
C’est ce qui justifierait, certains abus – pas les moindres – que l’on observe, ces derniers jours, dont l’arrestation arbitraire de la Mamu nationale.

Aujourd’hui, tout indique que monsieur Mbombo semble, être plus, au service d’un individu et de sa famille biologique, à qui, il doit tout , au détriment de ce service de l’État.

C’est pour cette raison, qu’au sein de ce service, on lui a collé, le sobriquet de  » Fou du Roi « .

Plusieurs sources recoupées, au sein de ce service, renseignent, en effet, que ce monsieur entretiendrait, une haine viscérale, contre tous les agents considérés, comme des Katangais.

On parle même, d’une véritable chasse à l’homme, contre cette catégorie des agents, qu’il accusent – sans preuves tangibles – d’être de mèche avec l’ancien AG de ce service Kalev Mutomd et le Président de la République Honoraire Joseph Kabila Kabange.

Aujourd’hui, la division tribale est palpable , au sein de ce service , depuis l’élevage de Monsieur Mbombo , rapporte un agent, sous couvert d’anonymat.

✍🏻 Olivier NDUA

Analyste Politique et Activiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via