🇨🇩RDC: Les Américains sont déterminés à avoir la tête de Joseph Kabila

. Les deux semaines qui restent à l’administration Trump risquent d’être riches en évènements au Congo. Il faudra les surveiller de près. Car c’est souvent à cette période qu’on assiste à des coup fourrés de la part des Américains. Le 17 janvier 1961, assassinat de Patrice Emery Lumumba. Le 16 janvier 2001, assassinat de Laurent-Désiré Kabila. Assisterons-nous à un autre évènement de ce genre à l’approche du 20 janvier 2021, date du changement de garde à Washington ? Seul l’avenir nous le dira.

Pour le reste, Joseph Kabila, qui est conscient d’être surveillé à la loupe par l’ambassade américaine à Kinshasa, va garder un profil bas jusqu’au départ de l’administration Trump. Il va ensuite manœuvrer en fonction de la posture que la prochaine administration démocrate adoptera à l’égard de la RDC. Au niveau politique, l’avenir ne s’annonce pas radieux pour le Congo et son peuple clochardisé. La fameuse « Union sacrée » va imploser avant l’heure et de cette implosion naîtra une grave crise politique dans le pays.

Au Kivu, la mort continue d’étendre son empire dans l’indifférence du pouvoir de Kinshasa et de la crasse politique. Personne n’a haussé le ton ou levé la voix pour dénoncer la présence des troupes rwandaises sur le sol congolais. Et il ne faut surtout pas s’attendre à ce que quelqu’un puisse dénoncer la complicité de Félix Tshisekedi avec le Rwanda de Paul Kagame. Le fameux Muhindo Nzangi, qui s’était distingué dans l’affaire Minembwe, s’est révélé être tout aussi nocif que ses autres collègues députés. Le grand problème du Congo, ce sont ses enfants. Malheureusement…

Patrick MBEKO

Share via