L’INTERVENTION DES TROUPES KENYANNES À BENI N’EST PAS UN COMPLOT MAIS UNE MAUVAISE SOLUTION !

Boniface Musavuli , coordonateur de DESC-Wondo et chercheur qui a écrit sur les massacres de Beni a publié ce qui suit :

« LES VÉRITÉS QUI FÂCHENT :
Derrière Uhuru Kanyata, c’est Paul Kagame et son armée de génocidaires tutsi déguisée en armée du Kenya. »

Trouvant cette accusation gravissime et infondée j’ai répondu à sa publication ce qui suit :

« Là, c’est faux et archi-faux.

Cher Boniface Musavuli, veillez retenir six choses :

  1. Kigali et Naiorobi sont en brouille diplomatique et se méfient depuis longtemps au sujet du soutien que les gouvernements successifs du Kenya accordent à des puissants hommes d’affaires rwandais potentiellement financiers d’une lutte de libération du Rwanda.
  2. Le Kenya est opposé à la barbarie de Kigali contre les opposants et expulse régulièrement les diplomates rwandais.
  3. Le Kenya s’est rangé du côté de l’Ouganda dans la crise qui l’oppose au Rwanda.
  4. Le Kenya est un allié fidèle du régime de Burundi, ennemi à celui du Rwanda.
  5. Les opposants Tutsi et leurs partisans ainsi que les populations rwandaises opposées au régime de Kigali ont le Kenya comme la deuxième terre de refuge après l’Ouganda.

6.Le Kenya a des intérêts économiques privilégiés avec la RDC :

  • 60% des recettes du port de Mombassa (poumon économique du Kenya) proviennent des marchandises destinées aux congolais
  • L’or qui échappe au Rwanda passe par le Kenya et l’Ouganda,etc.
  • Le Kenya est en guerre de contrôle du marché financier congolais. D’où la raison de l’achat par Equity Bank(banque kenyanne) des parts majoritaires de la Banque commerciale du Congo (BCDC)

L’engagement du Kenya dans le conflit congolais n’est qu’une suite logique de la défense de ses intérêts au Congo et n’a rien à voir avec Kigali. D’ailleurs il faut dire qu’il est le seul pays à intervenir trop tard dans la jungle congolais d’où tous les États respectés défendent militairement leurs intérêts.

Je souligne ,en passant, qu’à ce moment où nous parlons ce sont des centaines des camions kényans des marchandises qui sont bloqués au niveau de Mahagi (Ituri) et du côté ougandais depuis un long moment suite à l’insécurité. Les commerçants Kenyans appelaient déjà à l’«intervention» de leurs autorités/ambassadeur à Kinshasa. C’est pour dire que l’insécurité à Beni-Ituri affecte grandement l’économie kenyanne.

Enfin, l’armée kenyanne n’est pas une armée en lambos qu’on peut infiltrer ou utiliser abusivement par le Rwanda. Le système, comme celui de la Tanzanie, est extrêmement verrouillé.

Votre affirmation est gratuite et semble s’inscrire dans votre logique fixiste qui contraste avec la réalité du terrain. Moi , je pense que si Félix s’est tourné vers le Kenya c’est à cause de quatre choses :

  1. Les pays de la SADC lui ont tournés le dos pour des raisons évidentes.
  2. L’échec des initiatives visant à faire intervenir conjointement les armés rwandaise, ougandaise et burundaise.
  3. Le risque politique de faire intervenir officiellement l’armée rwandaise.
  4. Le Kenya reste le seul allié crédible de Félix face à l’opinion et son allié fidèle qui l’a soutenu avant même qu’il n’accède au pouvoir. C’est la même chose avec l’Ouganda qui , cependant , semble avoir été trahi au profit du Rwanda

Je te rappelle qu’à l’époque Paul Kagame était avec le groupe de Lamuka opposé à celui qui réunissait Félix et Vital Kamerhe .

En conclusion, certes ,si on me demandait l’avis j’aurais déconseillé le Président Félix de faire intervenir une armée étrangère de plus sur le sol congolais. C’est improductif, spectaculaire et c’est du gaspillage alors que la clé des problèmes sécuritaires est à notre portée. La solution est au Congo, avec des congolais. Cependant l’intervention des troupes kenyanne à Beni n’est pas un complot Felix-Kagame-Uhuru comme tu le présente dans cette théorie du complot. C’est tout simplement une mauvaise solution !

23 avril 2021

Marcelin CIKWANINE

DDH et expert en DESC
consciencecbm@gmail.com

Share via